La loi 1225-65-1 permet à un salarié, avec l'accord de son employeur, de donner des jours de repos acquis à un collègue dont l'enfant de moins de 20 ans est atteint d'une maladie, d'un handicap ou d'un accident grave nécessitant une présence soutenue et des soins contraignants.

Ces jours de repos peuvent être des jours de récupération, des RTT ou des jours de congés annuels au delà de 24 jours.

Ces dons peuvent également être faits à un autre salarié de l'entreprise dont l'enfant de moins de 25 ans est décédé.